Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 09:46

hugogil-copie-1.jpgPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Exilé sur l'île britannique de Jersey, Victor Hugo ne cesse d'être hanté par la mémoire de sa défunte fille Léopoldine. Un soir, lors d'une séance de spiritisme à laquelle il refuse d'être un participant actif, le spectre de Léopoldine se manifeste et l'interpelle: "Père, pourquoi les quatre innocents ont-ils péri noyés? " ; il est temps pour le père d'affronter une réalité qu'il fuyait et de procéder à une enquête pour connaître le fin mot de cette noyade collective. Non loin de là, sur l'île de Guernesey, un jeune homme du nom de John Tapner achète une bouteille de térébenthine avant de rejoindre sa maîtresse Alice, la sœur de son épouse; devant subvenir aux besoins de deux ménages, il est désargenté et la menace qu'Alice se retrouve dans la rue est grande...Quelques mois plus tard,  Victor Hugo écrira une lettre polémique au Secrétaire d'Etat de l'Intérieur en Angleterre  pour s'insurger de la peine capitale infligée à Tapner, accusé à tort d'un incendie meurtrier. Figure littéraire française emblématique, Victor Hugo a eu un destin singulier: connu pour ses nombreuses maîtresses ( dont Juliette Drouet ou encore Léonie d'Aunet sont les connues), touché du deuil mélancolique de sa fille chérie qui imprègne beaucoup ses écrits , adversaire farouche de "Napoléon le petit"... Hommage à ce personnage romantique et engagé, cette bande-dessinée mêle habilement fiction et réalité, conjugue histoire et littérature romantique et pour ajouter le sel du suspense,  la scénariste Esther Gil a inséré  l'hypothèse narrative suivante: la mort de Léopoldine ne serait pas accidentelle?...d'où la possibilité ensuite d'envisager un one-shot policier dans lequel, en poursuivant la vérité au péril de sa vie, Victor Hugo croisera d'ailleurs des êtres qui lui inspireront la formidable épopée humaine des Misérables et notamment les personnages de Gavroche ou de Javert.  Comment Victor Hugo, actif défenseur de l'abolition de la peine de mort, réagira-t-il devant l'assassin de sa fille s'il en est un? Ne néglige-t-on pas ceux qui restent lorsqu'on se cloître dans sa peine?
Gil et Paturaud signent une bande-dessinée admirable autant pour son graphisme que pour son scénario. Au coeur du XIXème  siècle , en plus de nous faire côtoyer un écrivain fascinant en multipliant les clins d'oeil à son oeuvre, elle nous brosse un tableau passionnant du Second Empire ( moeurs, paysages urbains et ruraux, croyances, tiraillements politiques et projets architecturaux)... Le trait réaliste de Laurent Paturaud , superbement coloré, y est à l'aise dans tous les registres, des portraits expressifs de l'écrivain aux scènes à la cour de Napoleon III, des scènes sensuelles d'alcôve au Ventre de Paris et ses égouts . Les éditions Daniel Maghen , en outre, le mettent en valeur dans un ouvrage grand format et qui se clôt sur un long cahier graphique. Un INDISPENSABLE donc!

Titre: Victor Hugo, aux frontières de l'exil
Auteurs: Esther Gil et Laurent Paturaud
Éditions: Daniel Maghen
Parution : Août 2013
Pages: 112
Prix: 19€

Repost 0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 13:43

republique.jpgPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Philippe Richelle est le scénariste d'une nouvelle série-concept intitulée Les mystères de la République. Il y revisite l'Histoire de France des années 30 à nos jours sur fond d'enquêtes policières. Trois cycles d'histoires indépendantes les unes des autres, illustrés par trois dessinateurs différents, sont publiés en même temps : les trois premiers tomes sont en effet parus en mai 2013 et chaque publication ne sera espacée que de 4 mois.
Dans les Mystères de la Troisième République, on suit l'enquête du commissaire parisien Frank Peretti qui est chargé de découvrir l'assassin du directeur du canard La Vérité, Lucien Fabre…si le mobile de cette affaire en apparence est purement d'ordre financier et somme toute assez banal, Frank Peretti va entrer dans un engrenage fatal en mettant le nez dans les carnets de l'Affaire Roger Allendrot, ministre conduit au suicide à cause de l'acharnement médiatique du journal de Lucien Fabre…Nous sommes alors en 1937.


Les Mystères de la Quatrième République suivent le commissaire marseillais Serge Coste qui, à l'automne 1946, s'emploie à découvrir qui a tué et enterré les corps de six hommes et femmes dans un champ quelque part dans le lubéron trois ans auparavant. Il ne sait pas encore à quel point l'enquête va remuer des histoires enfouies de collaboration avec l'Allemagne, d'épuration par le FFI mais aussi d'intérêts économiques qui ôtent toute moralité à certains particuliers.


Paul Verne est le personnage principal des Mystères de la Cinquième République. A l'automne 1959, il est amené à enquêter à Paris sur l'homicide d'un étudiant en médecine nommé Luc Chevalier. A l'heure des affrontements entre les soldats français et le FLN en Algérie, le commissaire n'est pas au bout de ses surprises et va découvrir un réseau complexe de résistance aux enjeux ambivalents dont certains des actifs ne le laissent (malheureusement) pas indifférents... 
A être trop curieux et à vouloir à tout prix faire éclater la vérité, trois hommes épris de justice s'approchent de trop près des cercles du pouvoir et vont le payer au prix fort. Chaque cycle débute en effet par une prolepse qui annonce déjà la destinée dramatique de ces enquêteurs et ajoute encore à l'intérêt du lecteur pour percer les mystères de ces trois républiques. Accompagné par les graphismes attrayants de Pierre Wachs, Alfio  Buscaglia et François Ravard, Philippe Richelle nous offre une plongée passionnante dans les abysses de l'Histoire et on en redemande! Vivement septembre!



Titre de la série: Les mystères de la République


Editions: Glénat


Collection: Grafica


Scénario: Philippe Richelle


Dessins de La troisième République: Pierre Wachs


Dessins de La Quatrième République: Alfio Buscaglia


Dessins de la Cinquième République : François Ravard


Prix par album: 13,90€

Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 08:24

spirou.jpgPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr / Un hommage à un incontournable de la bd rendu par des incontournables de la bd, ça donne quoi? un ouvrage indispensable pour votre bibliothèque. Que vous soyez passionné de bd ou simple amateur, la Galerie des Illustres est pour vous! Voilà 200 auteurs de la bande-dessinée ( et pas les moindres!) à (re) découvrir! Jean-Pierre Fueri a interviewé chacun d'entre eux et, en complément, il leur a été proposé depuis 2008 d'imaginer une planche inédite, une sorte de "tribune libre" graphique dans laquelle il exprime leur lien à Spirou. Toute la richesse du neuvième art s'épanouit dans cet ouvrage que l'on qualifierait presque de dictionnaire de la bd tant y figure par ordre alphabétique l'essentiel de ses courants : de l'abstraction à l'hyper-réalisme, de la caricature enlevé au dessin soigné, de l'humoristique au réalisme…. Vous y retrouverez André Julliard, Gotlib, Pascal Rabaté, Tardi, Zep, Yslaire,Barbara Canepa et Alessandro Barbucci, Vincent Perriot, Guillaume Bianco,Jul, Emmanuel Guibert, Julien Neel, Arthur de Pins, Binet et tant d'autres! Parmi nos coups de coeur, on citera la technique épatante de l'auteur allemand Andreas, l'humour de Philippe Bercovici, , le graphisme élégant de Dominique Bertail, l'intimité d'Etienne Davodeau, le graphisme d'Enrique Fernandez ou de René Follet, le portrait de Frank, le génie de Juanjo Guarnido, le décalage spirituel de Catherine Meurisse, le trait bluffant de José-Luis Munuera…même si vous les aimerez toutes, ces planches, au final tant chaque patte graphique et / ou scénaristique a son histoire et sa personnalité propres. Le périodique franco-belge créé en 1938 sous le nom de Le Journal de Spirou imaginée par l'éditeur Jean Dupuis et son personnage emblématique , le groom Spirou, sont mis à l'honneur dans une édition spéciale de qualité qui fera de vous un connaisseur averti de quelques grands noms du neuvième-art "franco-belge" contemporain. Et pour vous donner un avant-goût, nous vous laissons à la lecture des planches de Sergio Salma et Riad Sattouf qui, avec humour et nostalgie, expriment comment Spirou a imprégné leur enfance et contribué un peu à ce qu'ils sont aujourd'hui….




Titre: La galerie des illustres


Editions: Dupuis


Date de parution: Avril 2013


392 pages en couleurs


Prix : 45€
Capture d’écran 2013-06-21 à 19.34.37

Repost 0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 11:00

Capture-d-ecran-2013-06-21-a-19.35.31.pngPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr / Humphrey Van Weyden , critique littéraire renommé, est sauvé des eaux ,suite à une tempête qui a coulé le ferry dans lequel il voyageait dans la baie de San Francisco, par un étrange équipage. A la tête de la goélette Le fantôme, un être effrayant , Loup Larsen se prépare à aller chasser le phoque non loin des côtes japonaises pour revendre à bon prix leurs peaux. Prisonnier du capitaine, Humphrey va devoir participer à l'aventure périlleuse et va vivre de longues semaines de cauchemar durant lesquelles, paradoxalement, le nanti qu'il était deviendra un homme. Riff Reb's a adapté librement le roman de Jack London avec beaucoup de talent. Le graphisme, d'abord est superbe : choisissant d'user d'une tonalité monochrome pour chaque chapitre, il accentue avec pertinence la noirceur abyssale de cette odyssée maritime. Son trait saillant et précis cisèle à la perfection chaque personnage et restitue bien l'atmosphère de huit-clos sur le bateau. Son scénario est fluide et restitue avec pertinence l'univers de Jack London. On a le plaisir d'y côtoyer une langue élégante et un propos passionnant. L'auteur fait de Loup Larsen un être charismatique, irradiant de puissance animale et intellectuelle…et il effraie le lecteur autant qu'il le fascine. Une bande-dessinée que l'on vous recommande vivement !


"Mon tort à moi, à moi, est d'avoir mis le nez dans les livres"



Titre: Le loup des mers


Librement adapté de Jack London


Auteur: Riff Reb's


Editions: Soleil 


Collection: noctambule


Prix: 17,95€

tempete.jpg

Repost 0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 12:57

ledecalage.pngPar Julie Cadilhac -Bscnews.fr/ " Récapitulons... Nous sommes donc nulle part, sans espace, sans temps...et sans histoire. " Même si Marc-Antoine Mathieu l'a depuis longtemps prouvé, ce Décalage vient confirmer encore ses qualités scénaristiques et graphiques:  sa maîtrise du dialogue d'abord - finement ciselé et feu d'artifice constant de prouesses sémantiques que provoque un verbe talentueux  ;  son trait singulier et saillant  ensuite,admirablement colorisé d'aplats noir et blanc à l'esthétique attirante ;  son incroyable capacité à imaginer des situations aussi loufoques qu'absurdes au travers desquelles  il porte une réflexion philosophique et littéraire passionnante;  et enfin  cette capacité à surprendre  le lecteur ,en passe de devenir une marque de fabrique, une des caractéristiques intrinsèques de son art. Ainsi oui ! cette nouvelle aventure de Julius Corentin Acquefacques mérite un tonnerre d'applaudissements. Délicieusement déjanté, bougrement spirituel et sacrément drôle , Le décalage offre aux lecteurs l'occasion d'une balade atypique et enthousiasmante au cœur du néant que provoque " peut être " ou " peut-être pas" le manque d'inspiration.  Noyés au milieu d'une page qui ne veut pas s'écrire, paralysés par la disparition inexpliquée du héros principal, quatre personnages en quête de leur héros errent dans le néant d'une histoire qui ne s'écrit plus ou du moins qui prend des tournures fort étranges. Sans héros, les quatre compères semblent penser qu'ils se noient dans l'incommensurable oubli …mais la vie, joueuse et créatrice de rêves éveillés, leur prouvera que  l'histoire ne manque de ressorts  même lorsqu'elle stagne dans un immobilisme inquiétant et paralysant : une démonstration périlleuse dans laquelle le risque était grand de s'enliser mais que réussit l'auteur. Marc-Antoine Mathieu a l'art du décalage métaphysique, des contrepèteries jubilatoires et des grands riens qui sont tout, CQFD. Oui, vous allez le voir : même lorsque l'histoire s'enfonce sous des tonnes de sable et laisse place à un néant profond, elle reste tout de même une histoire! Indécrottable, elle demeure. Même une histoire sur rien du tout, paradoxalement c'est encore une histoire. Voilà peut être l'une des premières démonstrations que souhaite nous faire le génial Marc-Antoine Mathieu : même si , de surcroît pour ses protagonistes, l'histoire ne vaut rien, au final tous réalisent que rien ne vaut l'histoire et ils s'obstinent, page après page,  à rattraper les vignettes, à retrouver la case qui les ramènera dans une fiction confortable au scénario moins chamboulé spatio-temporellement. Oui, même lorsqu'elle repose sur le rien , ces petits riens forment un tout dont on ne pourra dire dire que du bien! A découvrir absolument! Une bd qui incite à enfourcher son lit et à s'envoler pour le pays dément de l'imagination!

 

Titre: Le décalage
Auteur : Marc Antoine Mathieu
Éditions: Delcourt
Parution: mars 2013

Repost 0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 15:47

beauty.pngPar Julie Cadilhac -Bscnews.fr/ Morue n'est pas une jolie jeune fille, ce n'est rien de le dire, et son odeur est peu ragoûtante. Un jour , cependant, une fée lui accorde la beauté. Un présent extraordinaire qui va vite se révéler un cadeau empoisonné car, si son incroyable beauté fait de Morue une princesse adulée de la gent masculine, elle déclenche des pulsions de jalousie meurtrières fort préoccupantes auprès des femmes et des amoureux délaissés; Morue devient de surcroît un trophée qui excite les chasseurs les plus rustres. Un anti-conte de fée d'une grande drôlerie qui utilise les clichés du genre pour mieux les malmener. Morue est capricieuse, légère, peu finaude et tous ses agissements ne sont pas sans conséquences sanglantes…le lecteur est le seul à avoir l'exquise chance de voir le vrai visage de la princesse; toutefois cette imposture cocasse joue même des tours aux lecteurs puisque les personnages ne sont pas si simplistes que dans les contes et déroutent souvent les hypothèses de lecture. Côté graphisme, le découpage assez serré et le style assez naïf,assortis d'un trait fin et de couleurs constituées d'aplats et teintes pures, vont vous séduire également! A découvrir absolument!

 

Titre de la série: Beauté
Tome 1: Désirs exaucés
Tome 2: La reine indécise
Edtions: Dupuis
Dessin: Kerascoët
Scénario: Hubert

Repost 0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 18:59

balzac.JPGPar Julie Cadilhac -Bscnews.fr/ Et si Honoré de Balzac n'avait été qu'un scribouilleur à ses premières heures et un être sanguin qui ne se maîtrise guère,  assassin de tous ceux qui barrent sa route ou blessent son orgueil? Valérie Mangin a imaginé une vraie-fausse enquête policière délicieuse qui prend le célèbre écrivain comme bourreau- victime d'une farce macabre dont il est le dindon! Une sorte de feuilleton balzacien habilement mené et admirablement dessiné par Griffo. Une réécriture d'un épisode tourmenté de la vie de l'écrivain à mi-chemin entre  la folie et le fantastique, le romanesque et la théorie littéraire et philosophique. Voici le premier volume d'un triptyque prometteur , intitulé Abymes , qui traite justement de la question de la mise en abyme et évoquera les figures de trois créateurs: le romancier Honoré de Balzac, le cinéaste Henri-Georges Clouzot et la scénariste elle-même, Valérie Mangin.Une bande dessinée séduisante qui prend des libertés charmantes avec le personnage historique pour ne nous faire que mieux la démonstration d'un procédé littéraire et de l'univers balzacien. Un coup de cœur assurément

 

" C'est ouvertement moi le personnage de ce roman! Bon Dieu! Mais qu'est ce que ça veut dire? Je suis en train de lire le fait que je suis en train de lire ma propre biographie dans un feuilleton!"


Titre du triptyque: Abymes
Première partie
Scénario: Valérie Mangin
Dessins: Griffo
Editions: Dupuis/ Aire Libre
Parution: janvier 2013
Prix: 15,50€

Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 09:47

9782505015017-couv-I400x523.jpgPar Julie Cadilhac - BSCNEWS.FR / Blanche d'Entremonde et Gaspard ne vivront qu'une éphémère passion. Hélas! Le père de Blanche, mort dans une embuscade, a souhaité en un dernier souffle que ce soit sa fille et non pas son fils aîné qui reprenne la couronne. Lourde de cette responsabilité, Blanche met fin à ses amours sauvages et Gaspard ,qui se sent trahi, décide d'aller voir la sorcière Miranda pour être vengé. Une malédiction s'abat alors sur la jeune femme. Mais c'est sans compter sur sa ténacité, sa générosité et son courage mais aussi sur l'amour et ses pouvoirs qui peuvent prendre parfois des visages... étonnants! Ce conte nous entraîne dans un Moyen-Âge fantastique peuplé de bossus, de sorcières, de démons et d'êtres humains aux desseins machiavéliques. Le scénario de Jean Dufaux -dont l'oeuvre compte déjà plus de 200 titres -est palpitant : il allie une narration dynamique, des personnages saillants et bien campés, des envolées romantiques et des plongées épiques dans les bas-fonds des Enfers. Le pinceau de José Luis Munuera sublime l'ensemble. Entre ombres et lumières, réalisme et merveilleux, l'illustrateur force l'admiration par sa capacité à faire de nombreuses vignettes de véritables oeuvres d'art. Une bande-dessinée à se procurer d’urgence donc... et à suivre!


Série: Sortilèges
Livre I
Scénario: Jean Dufaux
Dessin: José Luis Munuera
Editions: Dargaud
Prix: 14,99€
Parution: octobre 2012

Repost 0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 16:35

laterrepromise.jpgPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Dernière ligne parsemée d'embûches pour Joseph Joanovici. C'est l'heure des procès d'après-guerre, des règlements de compte familiaux , des pots-de-vin qui capotent et des trahisons par amour. Si certains tentent de se racheter,d'autres d'oublier et de pardonner, d'autres enfin de se reconstruire, le trio - Lucie Fer, le juge Legentil et Joseph lui-même - s'entêtent et se condamnent soit à l'incompréhension, la solitude, l'exil, la fuite ou la  résidence surveillée à perpétuité. Oui, seule Lucie demeure, imperturbable et fidèle, aux côtés du ferrailleur au sens des affaires indécrottable, le reste n'est que fantômes qui le hantent et ne le laisseront en paix que froid. Nul échappatoire pour Joseph, même Israël ne voudra pas de lui.

"Nul homme n'est assez riche pour racheter son passé" (Oscar Wilde) est inscrit en guise d'épitaphe au début du tome 6. Si l'histoire de Joseph a été rattrapée et punie par le jugement de l'Histoire, l'histoire de Fabien Nury et Sylvain Vallée a tous les atouts pour être louée durablement dans l'Histoire du Neuvième-Art. La Terre Promise est un  dernier tome brillant,au scénario remarquablement ciselé et au trait juste. Le Bien et le Mal jusqu'à la dernière bulle se mêlent inextricablement, mettant en exergue avec virtuosité le parodoxe humain de l'existence et de son interprétation.

 

 

Titre de la série: Il était une fois en France

Tome 6: La Terre Promise

Scénariste: Fabien Nury

Illustrateur: Sylvain Vallée

Editions: Glénat

Parution: 24 octobre 2012

Repost 0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 12:44

9782800147918-G.JPGPar Julie Cadilhac-Bscnews.fr/ Vos nuits sont insomniaques? Votre vision de l'avenir culturel est fort sombre? Voir se fermer les cinémas de quartier, les petites librairies et théâtres vous plongent dans des angoisses existentielles irrépressibles ?

Petite recette pour lutter contre la morosité ambiante et le syndrome de la crise. D'abord éviter de lire les articles savants dans les canards officiels sur la diminution constante du nombre d'acheteurs de livres, de fréquentations des cinémas et  des théâtres. Relativiser ensuite: ce n'est pas parce que votre voisin a acheté une tablette que la mort du livre est annoncé. Astuce: le regarder avaler un sandwich bien gras en tentant désespérément  de faire glisser les pages de l'écran avec ses doigts maculés et vous voilà à moitié rassuré par les limites de la technologie! Ensuite: cesser de discuter avec vos proches, amis et autres brillants individus luttant contre la paupérisation de la cervelle dans des conversations stériles de fin de soirées avinées  et oeuvrer à mettre sur pied une campagne présidentielle qui mettrait la culture comme priorité! Soyez actifs non mais! Et puis surtout, vous abreuver de quelques planches quotidiennes d'Animal Lecteur. Cette BD - dont vous êtes le héros à votre  insu - va t’aider à digérer toutes tes misères quotidiennes ,ô lecteurs! Car il y a plus soucieux de la chute des ventes de livres en France que Toi! On t’offre en pâture les tracasseries et autres déplaisirs d'un libraire loufoque qui tente tant bien que mal de résister à l'envahisseur ( comprendre: grandes surfaces et enseignes) et de tirer son épingle du jeu dans le monde impitoyaaaable du Livre. Propriétaire de Bd Boutik et farouche passionné de bds reconverti en patron d'entreprise ( prêt à tous les compromis pour sauver sa librairie mais chut! on n’a rien dit..) , on prend plaisir à entendre ce commerçant de papier philosopher sur son métier, son évolution et son sinistre avenir .  Des éditeurs aux imprimeurs, des clients fidèles aux empêcheurs de tourner Animal-Lecteur-il-sort-quand.jpgen rond , des vols aux invendus, des têtes de gondole aux mensonges publicitaires,  le rire ne quitte une vignette que pour aller en mordre une autre et même si, en ayant la critique facile, on dira que le troisième volume préfacée par Jean Van Hamme ( pour faire vendre...) est un peu moins drôle que les précédents, on reste sous le charme de ces gags dont certains déclenchent des fous rires incontrôlables ( on vous avertit) . Tant que des Salma et Libon séviront du côté de la planche, les libraires peuvent dormir sur leurs deux oreilles , le Livre a encore de drôles de jours devant lui!

Titre de la série: Animal Lecteur
De Sergio Salma et Libon
Éditions: Dupuis
Prix : 13,50€ ( le volume)ANIMAL-01-F-01.jpg

Repost 0

Décalée par Julie

Rechercher

Il suffit de cliquer...

Visites sur le blog décalé




Pour se sentir moins seul...

13406520-19661145

Write Spirit!